Passer au contenu principal
Accéder au tableau de bord
Vous ne savez pas par où commencer ? Répondez à un bref questionnaire pour obtenir des recommandations personnalisées.
La Diaria

La Diaria démocratise les technologies de salle de rédaction en Amérique latine

La Diaria soutient les médias indépendants en Amérique latine en lançant Utopia, une plate-forme Open Source qui permet aux petites rédactions de gérer l'intégralité de leur activité.
La Diaria Newsroom

L'accès comme mission

Plus engagée auprès des communautés qu'envers les profits, La Diaria montre l'exemple aux rédactions uruguayennes en privilégiant un journalisme fiable plutôt que la course aux revenus publicitaires. À l'heure où les médias perdent la confiance du public en Amérique latine, La Diaria voulait apporter son aide à des éditeurs dévoués mais disposant de ressources limitées en leur donnant accès aux technologies médiatiques susceptibles de mettre le secteur sur un pied d'égalité. "Depuis des années, le journalisme tourne le dos aux citoyens", affirme Damián Osta Mattos, responsable Produit et innovation chez La Diaria. "La seule chose qui pourrait sauver le journalisme de qualité sur ce continent, c'est de le rendre accessible au plus grand nombre au lieu de le restreindre à une élite.”

Headshot of Damián Osta Mattos
La contribution de Google News Initiative a changé la donne dans l'écosystème médiatique d'Amérique latine en permettant à tous les médias et à tous les organismes culturels, quelles que soient leur taille ou leurs ressources, de pérenniser leur travail et leur communauté.
Damián Osta Mattos
Responsable Produit et innovation, La Diaria

Le développement d'une plate-forme Open Source

Pour démocratiser l'accès aux technologies de salle de rédaction, Damián Osta Mattos et La Diaria ont développé Utopia, une plate-forme Open Source pour les éditeurs. Utopia combine un système de gestion de contenu (CMS), un logiciel de gestion de la relation client (CRM), des modules pour gérer une newsletter et l'engagement de l'audience, et des outils de paywall. Le tout, dans une plate-forme en libre accès. "Nous avons conçu Utopia comme un outil améliorant la durabilité des médias dans l'Internet de demain", explique Damián Osta Mattos. La Diaria espérait qu'en rendant Utopia facile à personnaliser, la plate-forme permettrait aux publications latino-américaines de toute taille de rapidement moderniser le fonctionnement de leurs salles de rédaction pour élargir leur public d'abonnés. Pour concrétiser cette vision, La Diaria s'est associée à Google News Initiative (GNI) en 2019.

  • 300 000 abonnements gratuits sur la plate-forme Utopia
  • 19 443 abonnements payants
  • 93 % d'augmentation du nombre d'abonnés de La Diaria

Trouver un partenaire avec une vision

Après avoir reçu une subvention Défi pour l'innovation Google News Initiative, La Diaria a collaboré étroitement avec l'équipe GNI d'Amérique latine, qui l'a orientée vers des leaders à la pointe de l'innovation et l'a fait profiter de conseils stratégiques et d'opportunités de financement. Ce soutien a permis à La Diaria de donner vie à son projet. "Cela a été décisif", explique Damián Osta Mattos. "La Google News Initiative a accordé de la valeur à ce que La Diaria proposait depuis longtemps et nous a donné les ressources dont nous avions besoin pour concrétiser le projet." La plate-forme Open Source n'a pas tardé à voir le jour… et à transformer les salles de rédaction dans toute la région. "Nous savons déjà que la technologie joue un rôle de plus en plus important dans le monde du journalisme", poursuit Damián Osta Mattos. "Si nous ne coopérons pas, nous aurons du mal à réaliser les investissements nécessaires.”

Journalists working at La Diaria
Des journalistes travaillant chez La Diaria

Redéfinir l'avenir du journalisme

Aujourd'hui, la plate-forme Utopia héberge 18 newsletters différentes auxquelles 300 000 Uruguayens sont abonnés gratuitement, ce qui représente environ 10 % de la population du pays. La Diaria a vu sa propre base d'abonnés en ligne bondir de 93 % depuis la migration de ses opérations vers la plate-forme. Son nouvel objectif stratégique ? Faire en sorte que, d'ici deux ans, la totalité de son budget soit couverte par les revenus issus des abonnements. De plus en plus d'éditeurs se préparent à rejoindre Utopia, et Osta Mattos se veut optimiste pour l'avenir du journalisme dans sa région : "Je pense que dans cinq ans, le journalisme latino-américain aura renforcé ses liens avec les communautés qui le font exister. Et j'espère que les médias d'Amérique latine utiliseront Utopia pour partager des informations et des technologies qui soutiennent ce journalisme.”

Quitter et perdre la progression ?
Si vous quittez cette page, vous perdrez votre progression dans la leçon en cours. Voulez-vous vraiment continuer et perdre votre progression ?