Passer au contenu principal
Accéder au tableau de bord
Vous ne savez pas par où commencer ? Répondez à un petit questionnaire pour obtenir des recommandations personnalisées.
Welcome to the Google News Initiative
The Google News Initiative works with publishers and journalists to fight misinformation, share resources, and build a diverse and innovative news ecosystem.
Leçon 6 sur 6
Project Shield : défendez-vous contre la censure numérique
Elections
Couvrir la politique avec Google Trends
Couvrir les élections
Google Data GIF Maker
Protégez vos informations
Cours
0% terminée
15 minutes pour terminer

Project Shield : défendez-vous contre la censure numérique

GO801_GNI_ProjectShield_Title_Card.jpg
Un outil gratuit pour protéger votre site des attaques DDoS (Distributed Denial of Service ou attaque par déni de service).
GO801_GNI_ProjectShield_Title_Card.jpg

Protéger les sites web des attaques numériques

GO801_GNI_ProjectShield_Card1_Image1.jpg

Chaque jour, des sites d’actualités indépendants du monde entier sont mis hors ligne et réduits au silence par des attaques numériques. Pendant des événements controversés comme des élections, des troubles ou conflits sociaux, le niveau de menace augmente encore plus. 



Après les attaques contre le journal Charlie Hebdo en 2015 à Paris, une augmentation sans précédent des attaques DDoS a ciblé quelques 19 000 sites web français. Depuis, le problème s'est beaucoup aggravé. Les attaques ont empiré en 2017, tant en matière de volume que de sophistication. En 2018, une attaque DDoS a frappé le site internet d’une élection dans le comté du Tennessee et l’a mis hors ligne pendant le vote. Même GitHub a été atteint par une attaque. 



Project Shield est un outil gratuit qui utilise la technologie de Google pour protéger ceux qui publient des informations dans un contexte de menaces quotidiennes croissantes.

GO801_GNI_ProjectShield_Card1_Image1.jpg

Qu’est-ce qu’une attaque « DDoS » ?

GO801_GNI_ProjectShield_Card2_Image1.jpg

Une attaque DDoS survient lorsque quelqu’un exploite des milliers ou même des millions d’ordinateurs et les piège pour qu’ils visitent tous le même site web en même temps. Le flux de trafic « indésirable »qui en résulte submerge souvent les serveurs en faisant s’effondrer le site web et en le mettant hors ligne. Le dégâts ne s’arrêtent pas là. Tenter de luttee ou de se remettre d’une attaque DDoS peuvent être désastreusement chères et chronophages. 



Pour ne rien arranger, les attaques DDoS ne sont plus le fait isolé des meilleurs pirates informatiques. Désormais, presque tout le monde disposant d’une connexion Internet peut en lancer une pour la somme dérisoire de 5 $ (U.S.). Aujourd’hui, même une attaque de taille moyenne peut mettre la majorité des sites hors ligne.



Pour mieux comprendre les attaques DDoS, regardez cette vidéo.

GO801_GNI_ProjectShield_Card2_Image1.jpg

Une menace croissante pour les journalistes.

GO801_GNI_ProjectShield_Card3_Image1.jpg

Une menace croissante pour les journalistes

CORPS : Les attaques DDoS deviennent de plus en plus courantes et complexes. D’après Arbor Networks, les 10 pays les plus attaqués ont vu des augmentations allant jusqu’à 56% en 2016. Aux États-Unis, Arbor estime que 153 083 attaques ont eu lieu par mois en 2017. D’après Neustar, les probabilités d’être touché sont de une sur deux, avec des attaques répétées à hauteur de 80%. Et comme personne n’est à l’abri, même certains des plus grands journalistes du monde ont été touchés par des attaques DDoS.  



Pour voir où les attaques surviennent en ce moment, consultez Digital Attack Map, une visualisation de données en direct qui indique les données de trafic d’attaques anonymes pour que vous puissiez explorer les tendances historiques et trouver des rapports d’interruption qui surviennent n’importe quel jour.


GO801_GNI_ProjectShield_Card3_Image1.jpg

Project Shield protège votre site gratuitement.

GO801_GNI_ProjectShield_Card4_Image1.jpg

Ces statistiques alarmantes rendent évident le besoin d’une solide protection contre les attaques DDoS, ce qui peut se révéler trop compliqué et coûteux. Project Shield est un outil gratuit qui tire parti de l’infrastructure de Google pour protéger les journalistes, quel que soit le nombre d’attaques qu’ils peuvent expérimenter.



Project Shield est un « proxy inverse » qui utilise les défenses et les capacités de réseau de Google pour protéger les sites d’actualité. Cet outil fournit un « bouclier » contre les attaquants potentiels en filtrant le trafic malveillant. Il met également en cache des éléments du site pour alléger la charge sur vos propres serveurs, ce qui peut améliorer la performance du site et réduire vos coûts d’utilisation de bande passante.


GO801_GNI_ProjectShield_Card4_Image1.jpg

Qui peut bénéficier de Project Shield ?

GO801_GNI_ProjectShield_Card5_Image1.jpg

Il existe quatre catégories de sites éligibles au Project Shield :


Actualités : Vous publiez régulièrement du contenu et citez des sources d'information pour garder vos lecteurs informés sur des sujets d'actualité.


Droits humains : Associations à but non lucratif qui reflètent une mission de défense des droits de l'homme (liées aux chartes des droits de l’homme de l’ONU).


Élections : Information à propos des sondages, du processus électoral, du suivi des votes et des résultats des élections. Vous pouvez consulter nos directives sur le contenu et la qualité pour voir si votre site peut être éligible. 



Organisations politiques : Certains pays et organisation politiques pourraient être éligibles, selon les lois locales. Pour en savoir plus, cliquez ici.  



Les sites de journalisme citoyen peuvent être éligibles, mais ils seront évalués au cas par cas.


GO801_GNI_ProjectShield_Card5_Image1.jpg

Comment s’abonner à Project Shield.

Allez sur g.co/shield


Cliquez sur « Démarrer »


Remplissez le formulaireUne fois votre site accepté, vous recevrez les instructions pour faire acheminer votre trafic par Project Shield. Le processus d’installation, très simple, ne prend que quelques minutes. Vous serez ensuite protégé des attaques DDoS. Pour en savoir plus, consultez nos FAQs.[Retour au sommaire du cours sur la sûreté et la sécurité]

Leave and lose progress?
By leaving this page you will lose all progress on your current lesson. Are you sure you want to continue and lose your progress?